Expositions présentées du 14 au 18 avril dans les couloirs d’accès à l’auditorium.

Immigrations, du XIXe siècle à nos jours, en France

1 français sur 4 a un parent ou un grand-parent immigré. Avec l’exposition « Immigrations, du XIXe siècle à aujourd’hui, en France », découvrez ou redécouvrez l’histoire de ces mouvements de population qui font et continueront de faire la France.
La France est composée de populations d’origines diverses et variées, cette réalité concerne notre pays mais aussi le monde entier.
En 22 panneaux, l’exposition revient de façon chronologique sur 200 ans d’histoire, en mettant le focus sur les populations immigrées, arrivées en grand nombre, pendant des périodes données. Raconter les histoires des Italiens, Espagnols, Algériens, etc., entre exodes, espoirs et désillusions, c’est raconter notre histoire commune, une histoire à valoriser pour lutter contre les préjugés, le racisme et les discriminations. Mêlant textes, documents historiques, photographies, l’exposition se veut un support pédagogique à destination des jeunes et moins jeunes (à partir de 14 ans) pour casser des clichés tenaces.
L’exposition s’inscrit dans le projet LUDIC – Laïcs, unis, divers pour la citoyenneté de Solidarité Laïque, qui vise à promouvoir la lutte contre le racisme dans le champ de l’éducation en mettant à disposition des outils et supports pédagogiques de sensibilisation.
Source : site de Solidarité Laïque

Regards qui parlent

L’exposition « Regards qui parlent » est née d’une recherche de Daud, illustrateur espagnol vivant à Dakar, autour des enfants des rues. Au travers de ce projet, l’artiste a souhaité sensibiliser le public en donnant la parole aux enfants talibés et en leur apportant des outils ludiques et pédagogiques pour développer leur créativité artistique et leur auto-estime.

 

« Au travers du projet Regards qui parlent, nous souhaitons réaliser une action sociale grâce à l’expression artistique. Notre principal objectif est de donner la parole aux enfants talibés ; de faire entendre leurs opinions, leurs histoires, leurs rêves ; parvenir à ce que le public affronte des histoires réelles, directes, matérialisées par le biais de témoignages et d’illustrations qui mettent en relation le spectateur et les enfants de manière frontale, mais en maintenant l’anonymat de ces derniers. »

Source : Site du projet Regards qui parlent

Exposition mise à disposition par l’Institut Français de Madrid.

Congrès Mlf/Osui Caen-Deauville en partenariat avec

  • Ministère de l'Education nationale
  • Caen
  • Dijon
  • Paris
  • Poitiers
  • Reims
  • Canopé
  • La Ligue de l'enseignement
  • Solidarité laïque
  • Fondation Maison des sciences de l'homme