« Or la poésie tient de l’oiseau »
(Victor Hugo. Feuilles d’automne)

 

A l’occasion du congrès Mlf/OSUI, la plasticienne Joëlle Gonthier, créatrice de La Grande Lessive®, propose à tous les participants de « faire œuvre commune », en relevant le défi de créations à vif et in situ, en vue d’explorer certains dits et non dits des débats, au moyen de traces, d’agencements, d’images, de performances… et de « quelque chose » de l’art.

 

« Faire œuvre commune » est le principe de La Grande Lessive®, installation artistique éphémère faite par tous autour de la Terre. « Faire œuvre commune » est une mise en acte, intense et risquée, dans la fulgurance ou la durée.

Joëlle Gonthier vous propose ainsi de coopérer à la réalisation de plusieurs temps dédiés à la création artistique…

 

 

 

 

'Tous des oiseaux !', réclame votre point de vue personnel
'Dessine-moi un oiseau ! Oui, mais lequel ?' peut faire l’objet d’une élaboration conjointe avec des personnes de votre entourage
'Canne à pêche et effaroucheur, une installation à découvrir sur la plage...

« Or la poésie tient de l’oiseau » est une phrase écrite par Victor Hugo dans Les feuilles d’automne. La citation complète est : « D’ailleurs, parce que le vent, comme on dit, n’est pas à la poésie, ce n’est pas un motif pour que la poésie ne prenne pas son envol. Tout au contraire des vaisseaux, les oiseaux ne volent bien que contre le vent. Or la poésie tient de l’oiseau. »
« Parce que le vent n’est pas à la poésie », parce que les oiseaux qui se posent ici aujourd’hui iront ailleurs demain, parce que nous sommes tous des oiseaux, j’ai imaginé plusieurs dispositifs (installations participatives, performances, etc.) en vue de faire échos aux débats du congrès de La Mission Laïque Française qui rassemble, à Deauville en ce mois d’avril 2018, des personnes venues du monde entier. Nous filerons ensemble des métaphores, nous mettrons en acte quelques utopies, nous décanterons des images ou bien nous les multiplierons…

« Coopérer » et « faire œuvre commune » sont presque synonymes, sauf dans le domaine de l’art où la notion d’« art » se retrouve le plus souvent associée à l’image d’un(e)artiste solitaire pour donner à  ce qui entendu par « œuvre » un tour singulier. En agissant ensemble, nous bousculerons de la sorte quelques idées établies et nous modifierons quelques représentations plastiques. Le défi est de taille à partir d’une réflexion introduite par « Une pédagogie laïque pour un monde interculturel » ! La démarche consistera à faire vivre et à agencer, à associer, et non à illustrer. Comment faire autrement ? Quand commence l’interculturalité et où débute la laïcité ? L’oiseau qui vole dans le ciel le saurait-il mieux que nous qui sommes sur une plage, cinquante ans après Mai 68 qui promettait d’en découvrir une, même sous les pavés ?

Joëlle Gonthier

 


La démarche de Joëlle Gonthier (agrégée d’arts plastiques, docteure en Esthétique, créatrice de La Grande Lessive®) est centrée sur l’étude de « ce qui de l’art s’enseigne ».  Son parcours vise à initier une synergie entre éducation, enseignement, médiation (Jeu de Paume, B.n.f.) et création artistiques. Ses pratiques conjuguent les médias (dessin, photographie, numérique, installation, conférence performée, écriture), les espaces (imaginaires, virtuels et réels) et les destinataires.

Il y a quelques mois, elle nous accueillait chez elle pour nous parler de La Grande Lessive®

 

Crédits photo : Mira DR, Joëlle Gonthier DR

Congrès Mlf/Osui Caen-Deauville en partenariat avec

  • Ministère de l'Education nationale
  • Caen
  • Dijon
  • Paris
  • Poitiers
  • Reims
  • Canopé
  • La Ligue de l'enseignement
  • Solidarité laïque
  • Fondation Maison des sciences de l'homme